Une soirée chez les fous

Le Coude fou vous connaissez ?

Le coude fou

Institution du marais depuis 1985, ce bistrot français, à la carte des vins impressionnante, collectionne les adeptes. Un petit tour sur trip advisor ou la Fourchette pourrait vous en persuader, et si vous hésitez encore suivez nous…

Derrière le bar pour vous accueillir, vous faire rire, vous charmer. Un grand sage ou un grand fou.
Le grand sage, c’est Patrick, Patou pour les habitués (attention on s’habitue vite au Coude fou…), 1m85 de convivialité et de bretelles.
Le grand fou, c’est Jérémie, son fils, 1m85 de chic et de cheveux bruns dans des chemises frappées de ses initiales. Avec Jerem, la soirée s’annonce gustative et festive.

Face à la carte, on hésite. Le grand classique inégalée : l’Entrecôte sauce bleu et sa purée maison côtoie depuis peu la petite révolution dans ce bistrot made in France : un Hamburger ! Un tel affront pourrait faire fuir les puristes mais ça serait mal connaître le Coude fou. Chez eux, l’hamburger devient une spécialité française… Pain maison de chez Rachel, filet de canard, fine tranche de tomme de brebis affinée chez Monsieur Topin, une sauce au miel et moutarde à l’ancienne et pour conclure ce mille-feuille de saveur, une tranche de foie gras. On pari que vous serez conquis. Pour l’accompagner, Jerem vous conseillera un St Chinian ou un Cairanne. La boisson américaine à petites bulles, n’a pas passé la porte du Coude fou.

Hamburger Coude fou

Le match des desserts, pourrait s’annoncer aussi serré, entre la crème brulée caramélisée et craquante à souhait et le cheescake, votre cœur balance. Mais ne vous en faites pas, vous ferez le bon choix et vous reviendrez ou vous oublierez tout et vous reviendrez aussi.
Ce qui pourrait vous faire oublier votre dîner : la Chartreuse ! Ce passage obligé (Jérémie y veille !) pour quiconque passe la porte de l’établissement. L’élixir des moines se décline même en cocktail, le Apple Monk pour les amateurs. Attention à vous, la soirée peut être plus longue que vous ne l’imaginiez, et souvent quand les cuisines se ferment la fête continue tard dans la nuit… on vous avez prévenu que vous seriez vite un habitué.
Et pour finir, si vous cherchez un logement pour dormir une nuit, allez consultez nos logements à Paris pour effectuer une « sous location Paris« !

bon restaurant parisien

Le Coude fou, 12 rue du bourg tibourg. 01 42 77 15 16. Il est prudent de réserver.

Justine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s